Vous n’êtes pas le seul à ronfler (mais vous pouvez arrêter !)

Beaucoup de personnes ronflent, et à tout âge ! C’est ce que ressort de nombreuses recherches sur le sujet. Mais est-ce vraiment une fatalité ? Et surtout, existe t-t-il des solutions ?

Une étude révélatrice…

Selon une étude menée par la chaîne hôtelière du groupe InterContinental Hotels, plus de 60 % des personnes en couple perdent entre 15 minutes et 5 heures de sommeil par nuit à cause des ronflements de leur partenaire.

Rosalind Cartwright, chercheuse au Centre des troubles du sommeil dans l’Illinois, a fait savoir que le sommeil de la femme surtout, « est réellement perturbé à cause des bruits émis par le mari la nuit. Ce n’est pas un problème mineur. Le manque de sommeil chez les deux conjoints crée une situation remplie d’hostilité et de tension ». A tel point que selon ses études 10 % des couples font chambre à part et près de 11 % ont failli divorcer à cause des problèmes de ronflement.

En fait, 2 personnes sur 5 ronflent en moyenne. C’est le résultat de recherches françaises sur le sujet. Et parmi elles, selon la nouvelle application Ronflomètre qui mesure la gravité du ronflement, 39% des ronfleurs testés présentent un ronflement sévère.

Comment arrêter de ronfler ?

Dans le cas d’une ronchopathie avancée, il est conseillé de consulter un ORL. Il saura vous prendre en charge, vous faire passer les examens adaptés, visant notamment à déceler si vous souffrez également d’apnée du sommeil. Si tel est le cas et que vous êtes à un stade avancé, il est possible que vous soyez amenés à porter un masque CPAP. Cet appareil deviendra votre meilleur allié pour éviter les apnées, qui, trop longues, pourraient avoir de graves conséquences sur votre santé.

Cependant, si votre apnée est légère, votre spécialiste vous conseillera surement une Orthèse d’avancée Mandibulaire à porter la nuit. Ce dispositif médical est conçu pour faciliter le passage de l’air en empêchant votre langue ou voile du palais de s’affaisser dans votre gorge. Cet appareil, aussi appelé gouttière dentaire, empêche ainsi des micro-apnées, néfastes pour votre organisme et surtout votre cerveau si elles se répètent chaque nuit.

Certains modèles permettent même de rééduquer votre langue et tonifier vos muscles du pharynx en effectuant des exercices à raison d’une vingtaine de minutes par jour.

Pour les 61% restants, qui représentent les ronfleurs n’ayant pas d’apnée obstructive du sommeil, il y a bien sur des solutions plus discrètes.

L’une d’elle, la bague anti-ronflement Good Night, est basée sur l’acupression et a prouvé son efficacité chez 85% des personnes l’ayant testée, d’après une étude clinique menée en Grande-Bretagne en 2013.

Ses résultats sur la diminution ou l’arrêt des ronflements ainsi que la qualité du sommeil ont été prouvés. En effet, les études cliniques et tests d’utilisateurs démontrent une efficacité sur plus de 85% des personnes. Elle bénéficie d’ailleurs d’une garantie satisfait ou remboursé de 30 jours.

Alors, prêt à arrêter de ronfler ?

Vous n’êtes pas le seul à ronfler (mais vous pouvez arrêter !)